Les rencontres interassociatives

Sur le terrain du dialogue nécessaire.
lundi 8 mai 2006
par Nadia Darmon.H
popularité : 1%
1 vote

Tout au long de l’année nous, les différentes associations cultuelles et culturelles, nous réunissons-nous en vue de promouvoir le dialogue par des rencontres consensuelles et fraternelles. L’initiative en revient rarement à nos communautés juives, jamais aux communautés musulmanes, souvent aux catholiques et plus souvent encore aux protestants.

Nous sommes sollicités pour des rencontres pour lesquelles nous nous confrontons [1] au désir de certains de partager un moment de prière commune...pour la paix, de souscrire à la condamnation de la torture (ACAT), de nous solidariser avec la précarité et la pauvreté (Secours Catholique), de nous déclarer adhérer à une laïcité pleine et entière (Ligue des Droits de l’homme), de considérer enfin que la Morale commune est bien celle de la prévalence de la vie, du respect et de la dignité humaine. Et tout un chacun d’affirmer ces valeurs dans sa différence. Ainsi tout est bien, et tout le monde satisfait ; Ah ! le monde ne s’en trouverait que meilleur si tous (entendez comme nous !) chantaient ensemble louanges et poèmes de paix. La bonne conscience de chacun étant barricadée derrière la poésie et le Dieu tout amour.

Les questions se posèrent ainsi à moi dès lors que nous avions décidé que notre présence devait être assurée. 1) Comment puis-je participer et faire participer à une prière commune ? 2) Quel contenu donner à notre prestation et sous quelle forme ? 3) Comment jauger de la sincérité de chaque participant ? 4) Prôner la participation active ou passive ? 5) Faut-il enfin y croire ? 6) Qu’est-ce qu’on attend...de chacun ? et de tous ? et de l’action elle-même ?

Les rencontres interassociatives ou interreligieuses suscitent dans nos communautés juives diverses réactions qui vont du désintérêt total et même du dédain, parfois de la peur, à la conviction qu’il s’agit d’un travail nécessaire de connaissance et de respect mutuels qu’il faut fournir dans la suite naturelle de Jules Isaac et Vatican II.

Nous avons donc opté pour la participation, et qui dit participation autant qu’elle soit active. Participation active signifie présence aux réunions de réflexion, suggérer, discuter, corriger, débattre et conduire des projets communs qui portent la marque de chacun, donc aussi la nôtre. car "qui ne dit mot, consent" mais subit aussi.

La présence seule du Rabbin ne suffit pas, qu’il soit chargé d’assurer l’astreinte n’est pas de l’ordre de la correcte attitude. La présence du Rabbin accompagné des plus convaincus, de ceux qui ne craignent pas de serrer la main des dames, et de parler à Monseigneur l’Evêque ou d’évoquer Moussa ou Youssef avec l’Imam local et en arabe [2] s’il vous plaît, constitue déjà une démarche formelle certes, mais plus positive.

Lorsque notre Rabbin Meyer Tordjman me sollicita pour que nous préparions une prestation qui devait être donnée devant un large public composé de toutes les associations sus-nommées ; sa demande simple à priori, me sembla d’un enjeu tout autre. Il me demandait de faire chanter "Evenou Chalom" à quelques enfants, je l’entendis autrement.

Notre intervention désirée et attendue devait répondre à un acte volontariste, une présence créative et personnalisée, une prestation remarquée qui donne un sens à notre présence. Je n’entendais pas que notre groupe fît de la figuration.

1) Notre présence permet d’imprimer notre marque par une prestation mais aussi dans la conception de l’ensemble. Nous sommes face à un public curieux, toutes convictions confondues, c’est le moment propice pour favoriser la connaissance de l’Autre, sans pour autant nous exhiber.

2) Notre présence désirée devient nécessaire. Par notre présence, certains choix sont mesurés, réfléchis, évitant des dérives maladroites. Nos interlocuteurs prenant en compte, nos contraintes et notre sensibilité, se forment et s’adaptent (Par exemple, trois ans ont été nécessaires pour faire comprendre la difficulté à conduire une Prière commune.).

3) La sincérité n’est pas à mettre en doute, il y a une volonté réelle de se rapprocher et de respecter l’Autre dans sa différence et sa richesse. Cependant, cette volonté exige des efforts de part et d’autre, des concessions et une formation progressive à cette connaissance de l’Autre. La formule semble magique, mais les bonnes intentions ne sont pas toujours en adéquation avec les règles de chacun.

4) Ces rencontres nous valent par la suite, des demandes de visite de la Synagogue pour des groupes scolaires ou des classes de cathéchisme, de cercles d’études pour adultes, ou de groupes d’étudiants, ainsi qu’une vraie sympathie que l’on retrouve lors de manifestations culturelles (par exemple : La Journée européenne de la culture juive).

Ces rencontres nous valent une autre idée du Judaïsme, une image d’ouverture sur le monde contrairement au cliché à la mode du communautarisme, celle aussi de la place que le Judaïsme et les Juifs ont toujours occupé dans la société de manière pacifique et civique. Ces rencontres nous valent enfin d’exercer cette place hors des cérémonies et commémorations officielles, parmi la population lembda, avec elle et pour elle.

5) Cet enjeu nous conduit donc à imaginer une prestation singulière, chaque année différente ; jusqu’à présent et depuis quatre ans, j’ai choisi de mettre en scène des enfants et adolescents pour des sketches articulés à des poèmes eux-mêmes accompagnés de musique et de chants. Un sketche très court mais pertinent à propos de l’antisémitisme, un chant qui soit un psaume ou un chant traditionnel, les enfants musiciens jouent, celui qui sait chanter chante, et le narrateur apporte le complément d’information, le message d’amitié. Cette année, nous avions choisi le déroulement de la journée d’un enfant juif, les filles expliquaient pendant que les garçons mettaient leurs tallith et téfilins. Nous avions opté pour le pédagogique et c’est ce que le public a préféré. Notre action de démystification fait son chemin.

Nos choix dans ce type d’action constituent une valeur pédagogique considérable, d’abord vis à vis de nos propres enfants.

Ainsi, nos enfants apprennent à s’assumer. Ils comprennent que la société recèle (aussi ou malgré tout) un capital d’empathie à l’égard des Juifs que beaucoup méconnaissent, ou préfèrent ignorer. Nos enfants sont à l’aise pour expliquer le Judaïsme à leurs camarades non juifs, à leurs professeurs ou à des visiteurs, ils savent aussi répondre aux journalistes, ils ont les références littéraires, historiques, la philosophie de nos actions. Ils ne craignent pas le mode du Théâtre Juif de rue, ils brisent ainsi la tentation communautariste, et ne craignent pas la société, ni ne se retranchent des leurs. Ils seront prêts, le jour venu, à prendre à leur tour des initiatives originales, communautaires, et civiques.

6) Confusément les responsables politiques ressentent parfois le besoin de réunir les différentes communautés cultuelles comme ils disent ! afin de favoriser le dialogue. Cette démarche va de la reconnaissance du travail bénévole et associatif sur le plan citoyen, à la recherche d’une caution morale dans des projets d’animation aux thèmes de la Paix, de la fraternité, et/ou du multiculturalisme. Cependant que leur présence officielle est sollicitée pour toutes commémorations et obsèques nationales.

Mais lorsqu’une initiative est prise dans l’autre sens (association > collectivités), la suspicion s’éveille et les barrières se dressent (pour protéger les valeurs laïques de la République !), comme si, soyons sérieux, les associations chrétiennes, protestantes, juives, et pour une part non négligeable musulmanes, qui n’ont plus à faire la preuve de leur loyauté républicaine depuis des lustres, avaient une quelconque velléité de menacer les institutions !

Je les invite à considérer le travail de ces associations comme un authentique travail citoyen, de valorisation du dialogue et de respect. Et ne pas prendre chaque initiative comme l’expression d’un intégrisme systématique, au risque de tomber dans une paranoïa collective.

Un mot prévaut enfin dans le tissage de tous liens et tout dialogue, la confiance. Comme le papier monnaie, comme la loi qui présume innocent, comme tout rouage de la société qui fonctionne en présumant le citoyen honnête homme, nos associations travaillent d’abord à la valorisation du lien confraternel.

Nous ne sommes pas responsables des exceptions qui discréditent la société humaine. Face au regain des actes antimémites qui envahissent notre société et qui vont de l’injure banale au meurtre abject, nous n’avons que deux postures possibles : 1) Nous replier sur nous mêmes ; 2) Ensemble réfléchir et agir à renforcer des actions citoyennes dans l’enseignement de l’estime mutuelle.

Chacun devra faire son choix ; l’indifférence étant devenue impossible.


[1] A Belfort.

[2] Pour un rabbin initié !



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

12 juin 2013 - Télécharger l’appli de la LICRA : www.effaconsleracisme.org

EFFACONS LE RACISME DE NOS RUES L’application lancée par la Ligue internationale contre le (...)

22 septembre 2011 - Information du Service de Protection de la Communauté Juive État de l’antisémitisme en France en 2011

Information du Service de Protection de la Communauté Juive État de l’antisémitisme en France en (...)

4 mai 2011 - Inauguration du "Jardin Ilan Halimi jeune parisien du 12°art victime de l’antisémitisme - 1982-2006"

Ilan Halimi a été assassiné parce que juif. Ilan Halimi a été martyrisé, supplicié par ses (...)

13 octobre 2006 - Zigoloupo : un webmaster généreux et idéaliste

Il a conçu et réalisé ce site, et il m’en a fait don. Le webmaster Zigoloupo l’a voulu généreux, (...)

7 octobre 2006 - L’Action de terrain visitée

[(Je définis l’action de terrain comme une initiative caractérisée par une thématique spécifique (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 23h00
par weather.com®

Clair de lune voilé

2°C


Clair de lune voilé
  • Vent : 8 km/h - est
  • Pression : 984 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 28 avril
par weather.com®

Inconnu

Max 5°C
Min N/D°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 29 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 15°C
Min 2°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 19°C
Min 4°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 1er mai
par weather.com®

Averses

Max 12°C
Min 3°C


Averses
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 mai
par weather.com®

Averses

Max 12°C
Min 4°C


Averses
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 3 mai
par weather.com®

Averses

Max 14°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 4 mai
par weather.com®

Averses

Max 15°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<< Prévisions