De notre essence et notre essentiel menacés

Aux Quatre vérités.
dimanche 25 février 2007
par Nadia Darmon.H
popularité : 6%

Que comprendre ? Que dire et que faire ? L’idée qui circule, aujourd’hui en France et dans les milieux juifs, c’est celle d’un Judaïsme manifestement menacé qui se glace, ce serait la faute aux orthodoxes...la faute aux mariages mixtes, la faute aux libéraux et aux antisémites, à la laicité zélée....la liste est longue, trop longue sans doute.

Une deuxième idée prévaut, si les Juifs de France sont inquiets de l’avenir et de la sécurité de leurs enfants, ce n’est pas pour rien. En dépit d’un Etat de droit qui objectivement, garantit la sécurité de tous ses citoyens, l’égalité, la liberté, mais comme le dit si bien Aimé Césaire, "pas encore la fraternité".

De nombreuses couvertures de magazines y trouvent là, quelques fois par an, matière à un sujet juteux : que pensent les Juifs, qui sont les Juifs, les Juifs de droite, et les Juifs de gauche, leurs appartements en Israël, et leur couscous sur les plages de Deauville ou de Juan-les-Pins... Comme si aucune autre catégorie de français ne possédait pas, ou ne rêvait pas d’avoir son ryad à Marrakech, son bungalow au Portugal, ses habitudes familiales et ses préférences sur les plages de Bénidorm ou de Rimini ? En dépit du fait de laïcité, aucune étude sérieuse ni statistique ne peut être réalisée, personne ne peut donc parler au nom DES JUIFS.

La troisième idée qui alimente les deux autres, l’antisémitisme primaire nouveau est né, le monstrueux enfant nous vient des banlieues, difficiles, oui difficile de l’assumer, pour la République, les partis super de gauche et ceux de droite, et pour les Juifs donc ! En dépit de tout l’arsenal de l’éducation républicaine déployée, de la Justice et du travail des enseignants. En dépit aussi, de l’activisme juif dans les associations anti-racistes, qui prônent dialogue, respect et actions.

L’antisémitisme était tapis, prêt à bondir, rugissant et vorace, dans des discours religieux précisément sortis de sociétés archaïques. Comment ce débat n’échapperait-il pas à l’entendement de l’Etat ? lui qui s’est déclaré incompétent en 1905. Comme il échappe aujourd’hui aux enseignants qui n’y sont pas formés d’une part, et empêchés d’autre part de faire débattre dans le respect, leurs élèves de politique, de religion, de faits de société...pour n’en faire que des citoyens passifs et perméables aux dérives des extrêmes et du fondamentalisme religieux qu’aucune autorité (religieuse) ne peut amender non plus.

Et nos Juifs français, devraient rester... zen ! La mer est calme, le capitaine de vaisseau veille au grain.

Ma grand-mère me le disait bien crûment : "Tout ce qui n’est pas juif est antijuif !" Georges Bensoussan le dit aussi bien, en historien, "Interrogeons l’antijudaïsme médiéval chrétien qui a forgé la culture européenne", mais aussi l’antijudaïsme présent en terre d’Islam qu’aucun équivalent à Vatican II n’est venu déraciner. Ma grand-mère disais-je, a vu passer l’Affaire Dreyfus, les pogroms de Russie, la guerre de 14, la shoah et la création de l’Etat d’Israël, les massacres de Sétif, de Constantine et d’Oujda, la guerre d’Algérie et j’en passe...et notre arrivée en France...oui français disait-elle, n’en déplaise et rien à prouver !

S’ajoute en toile de fond, une situation qu’au nom d’un esprit de laicité zélée, exception française, pour laquelle j’ai la plus grande reconnaissance, celle qui a permis aux juifs de France de s’intégrer dans la société à égalité de droits, et cela depuis 1791 [1], une situation de fait dis-je qui sert de prétexte maintenant, ici en France et dans nos écoles, collèges, lycées, pour refuser à nos enfants, l’accommodement du Chabbat et des fêtes, la simple compréhension d’obligations certes d’ordre privé, mais inhérentes à notre essence.

Un mur d’incompréhension s’est élevé qui n’existait pas auparavant qui crée plus qu’un malaise, un sentiment d’injustice qui met en péril notre propre essence, mais aussi notre présence en France.

Restons un peu sur le sujet, Le respect du Chabbat n’a rien à en commun avec les "signes ostentatoires ou visibles" d’une religion, il n’évoque aucune notion "d’infériorité" du statut de l’individu en contradiction avec les valeurs de la République, il n’a pas de vocation prosélyte, il ne porte atteinte à personne et surtout pas à l’intégrité de la République. Le respect du Chabbat, est au fondement du Judaïsme, il est sa colonne vertébrale, il est son souffle de vie, et aujourd’hui au nom de la laïcité française, des/les fonctionnaires de l’Etat portent atteinte à notre liberté de culte, notre droit le plus élémentaire. Ils portent atteinte à l’essence même du Judaïsme, comme au temps d’Antiochus Epiphane, quand la culture grecque était de règle et s’imposait par la force, quand la loi grecque avait décidé d’éradiquer jusqu’à l’essence même du Judaïsme en lui interdisant la circoncision, l’accès au Temple de Jérusalem le Chabbat et le reste...Le respect du Chabbat ne met en aucun cas en cause la laïcité de l’école française, que ce soit dit une fois pour toutes.

De Montréal à Casablanca, en passant par Manchester, nul Juif n’est inquiété lorsqu’il porte Kippa dans la rue ou à l’école, nul Juif n’est inquiété de ne pas pouvoir passer ses examens, nul n’est regardé avec suspicion et hostilité. En regard d’une laïcité de bon aloi, mal comprise, mal ingérée, chacun se devrait de ressembler à tout le monde, après le passage du rouleau compresseur républicain. Cela vaut pour toutes les catégories de la population française plurielle et contrastée.

La loyauté que nous déployons depuis tant de siècles envers notre patrie, notre pudeur et notre respect des lois, naturels à notre tradition issue de l’expérience de l’exil, n’ont-ils aucune valeur ? ont-ils démérité au regard de la République ?

Que l’on cesse de mêler ou d’amalgamer les Juifs à des considérations pour lesquels ils ne sont pas concernés comme le prosélytisme, le port de signes ostentatoires, le fondamentalisme ou le conflit du Proche Orient. L’histoire, notre histoire ; notre dhimmitude passée, notre extermination programmée et exécutée, nos convertis de force et les autodafés, ne parlent-t-ils pas d’eux-mêmes ?

Devrions-nous défiler dans les rues avec des chapeaux côniques, une étoile sur la poitrine, un sarruel trop long et des babouches jaunes ? Dire la colère des familles qui se sentent seules face à l’ignorance, Dire la nausée face aux agressions antijuives abjectes et d’une autre époque. Parcourez les villes de France, les rectorats, les écoles, grattez donc derrière chaque demande de changement d’établissement, et vous comprendrez mieux ce que les enfants et leurs familles supportent parfois avec dignité. Depuis que j’ai commencé cet article sans le mettre en ligne, il y a eu la monstrueuse affaire d’Ilan Halimi qui fera date dans les mémoires juives.

Entre intégrité et sécurité menacées, nos Juifs n’ont rien à prouver, n’ont rien revendiqué si ce n’est une reconnaissance d’une place dans la société qui n’a pas démérité, et qui n’est pas réductrice aux commémorations officielles et aux dîners du CRIF. La majorité de nos Juifs qui occupent cet article, ne sont affiliés à aucune organisation. Mais ils pensent et ils votent. Certains décident parfois et en silence, de quitter la douce France.

Laissez-moi finir sur cette phrase de ce jeune juif interviewé cette semaine, par le magazine "Le Point" qui consacre un dossier aux jeunes juifs de France qui intègrent Israël : "J’ai un amour désespéré pour la France et un amour plein d’espérance pour Israël." Le Point se demande si son dossier est représentatif d’un malaise !


[1] Date de l’émancipation des Juifs de France.



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 juin 2016 - A la rencontre de Valiske à la Fête des associations juives à Paris

Venez rencontrer Lloica et André, les responsables de Valiske, ce dimanche 26 juin de 11 à 18 (...)

8 mars 2014 - Que ce soit dit : "Lettre à un ami antisioniste" attribuée à Martin Luther King est un faux mais...

Régulièrement ce "hoax" refait surface - le temps d’une révolution de la planète Internet - Que ce (...)

22 juin 2012 - 1er Prix "Patrimoine" pour les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation du Haut-Rhin

De la part de l’association > Amis de la Fondation pour la Mémoire de la (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 10h30
par weather.com®

Soleil voilé

15°C


Soleil voilé
  • Vent : 3 km/h - N/D
  • Pression : 992 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 30 mars
par weather.com®

Soleil voilé

Max 20°C
Min 7°C


Soleil voilé
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 31 mars
par weather.com®

Soleil voilé

Max 21°C
Min 7°C


Soleil voilé
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 1er avril
par weather.com®

Très nuageux

Max 16°C
Min 6°C


Très nuageux
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 17°C
Min 6°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 3 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 18°C
Min 5°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 4 avril
par weather.com®

Soleil voilé

Max 18°C
Min 5°C


Soleil voilé
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 5 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 18°C
Min 5°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions