"Shoah, Sionisme et Etat d’Israël"

Par Georges Bensoussan, Historien,
samedi 18 mars 2006
par Nadia Darmon.H
popularité : 2%
5 votes

Georges Bensoussan est historien, directeur de la publication de la Revue d’histoire de la Shoah du Mémorial de la Shoah. Auteur de "Histoire du Sionisme" éd.Fayard. Il vient de publier : "L’Europe, une passion génocidaire." éd. Mille et une nuits/Fayard.

"Les liens du Sionisme à la création de l’Etat d’Israël, c’est le Procès Eichmann. Le lien entre le Sionisme et la Shoah est incarné par l’arrivée massive des rescapés des camps de la mort. Non, l’Etat d’Israël n’est pas né de la culpabilité de l’Europe."

Accéder au sommaire du séminaire.

"Il ne se passe pas trois ans entre la Shoah et la renaissance nationale, et cette proximité n’échappe à personne, dès 1948. [1]

Si vous prenez l’épisode Exodus a été utilisé de main de maître par le Ychouv  [2] auprès de l’ONU. C’était parfaitement calculé dans le temps. Le Livre Blanc n’a jamais été levé après la Shoah. Les Britanniques arrêtaient toujours les bateaux et les renvoyaient vers Chypre.

Fin 1949 - oui il y a un lien : Un israélien sur trois est issu des camps, un soldat de Tsahal sur trois est un rescapé. Le lien entre le Sionisme et la Shoah est incarné par l’arrivée massive des rescapés. Aujourd’hui encore, 40% des israéliens ont un lien physique avec la Shoah. L’Etat d’Israël est un lieu, un "cadeau" des Européens aux Juifs.

Que ce soit l’une ou l’autre thèse, cette réalité d’avant 1939 a disparu.
- Sans 180 années d’histoire du Sionisme, il n’y aurait pas eu d’Etat d’Israël.
- Dès 1937, les Britanniques déclarent que les Juifs sont prêts à fonctionner en tant qu’Etat.

On ne voit trace d’aucune culpabilité ni dans les archives américaines, ni européennes ; c’est une vue d’aujourd’hui. Ce sentiment de culpabilité que l’on met en avant, a bien peu joué dans les décisions de l’ONU.

Ce qui a davantage joué, c’est la Décolonisation, le philosionisme protestant, la Guerre froide. Wingate [3] est un fervent anglican qui forme les troupes du Palmach. Les Britanniques s’abstiennent au vote de l’ONU, plus une voix contre. Marshall est violemment contre, il est antisioniste, peut-être antisémite. Même Roosevelt eut cette phrase : "Vous me dites que 3 millions de Juifs ont été tués en Pologne, donc il y a la place de les y remettre."

Le Sionisme est resté un mouvement minoritaire dans la Diaspora [4] ; une infime minorité a fait sa Alyah [5].

Sur le plan démographique, la Shoah a fait qu’Israël n’aurait pu voir le jour, car le réservoir des Juifs se trouvait en Europe. D’Afrique du Nord au Yemen, il y avait moins d’un million de Juifs. L’extermination des Juifs européens est une catastrophe à l’Etat Juif, la faiblesse démographique joue aujourd’hui même, dans la politique actuelle avec ses voisins.

Le Sionisme religieux dit que c’est une réparation après la Shoah. Le négationniste dit que la Shoah sert à légitimer l’installagion de l’Etat Juif, que la Shoah est un outil "aux mains du Sionisme international". [6].

L’antisionisme est aussi une donnée du discours nazi : Hitler le dit au Mufti de Jérusalem : "- Il n’y aura jamais d’Etat Juif."

Quand on oublie la dhimmitude, on n’a rien compris. Quand on limite le conflit de 1945 à 1948, on crée un lien de causalité entre Shoah et Israël.

L’Etat Juif serait né avec ou sans Shoah. La Conférence de Biltmore [7] à New York, en 1942, marque cette volonté : "Oui, nous voulons un Etat Juif". (dit clairement Ben Gourion.) Cette déclaration est antérieure de 6 mois à la découverte de la catastrophe de la Shoah.

L’accueil des rescapés en Israël : La centralité de la Shoah n’a pas été perçue par le Ychouv  ; c’est de l’ordre de l’inconcevable donc inconçue. C’est fin 1942 qu’une alerte est donnée, car il y a un échange avec des prisonniers allemands. Des prisonniers échangés témoignent.

Comment sont-ils accueillis par le Ychouv  ? reste-t-il muet ? NON, il ne reste pas muet. Mais il n’a pas pris la mesure de ce qui s’est passé. Martin Buber et d’autres intellectuels comme Agnon, créent un groupe de 25 intellectuels, et écrivent : "Ne garde pas le silence. " en référence au Psaume 83.

En Israël, une semaine de deuil national sera décrétée. Dès 1942, on décide d’édifier un mémorial et de lui donner le nom de Yad Vashem [8]. Sur fond de culpabilité de ne pouvoir rien faire, l’Agence Juive est obligée de choisir, elle n’a à sa disposition que 15 000 visas disponibles autorisés par le Livre Blanc.

Qui n’a pas connu de culpabilité ? "J’ai eu un visa contre un autre qui ne l’a pas obtenu !" Cette culpabilité est inscrite dans le Sionisme dès le départ. Certains écrits sionistes ressemblent à des écrits antisémites, ils expriment le mépris du Juif de la Diaspora, imaginé comme crasseux, craintif, méprisé et méprisable. "Les Juifs moutons dégoûtent les Juifs pionniers." En opposition à l’image du pionnier courageux et laborieux. Oui, le Ychouv se sent coupable, car ces Juifs pionniers avaient quitté leur famille, le Sionisme s’est inscrit pour eux, dans une rupture avec la société juive de la Diaspora. La Diaspora est considérée comme principe féminin, et le Ychouv comme principe masculin. Cette rupture est vécue dans l’angoisse et la faute.

"Où étais-je lorsqu’ils mouraient ?"

Le nazisme lui, est une destruction.

Ce qui pose le problème de la Vengeance, le problème des génocides.
- Il y a l’Affaire Kasner en 1957, abattu à Budapest.

Une femme rescapée a dit à Seguev, "Le monde regarderait Israël autrement, s’il y avait eu vengeance."

"La Shoah a donné encore plus de crédit à l’Etat." (Ben Gourion)

Dès les années 1950, la Shoah est présente, la mémoire de la Shoah est fixée au Jour de la Shoah et de l’héroïsme [9], le 27 du mois de Nissan, date de la Révolte du ghetto de Varsovie. On aurait dû choisir le 7 décembre, date du 1er gazage à Chelmno.

Les travaillistes israéliens ont fait l’impasse sur le travail des Bundistes [10] et du Bétar [11].

Le Procès Eichmann : Eichmann qui porte le nom de Ricardo Clemente en Argentine où il s’était réfugié, est ramené en Israël en 1960, par des hommes du Mossad. Ben Gourion veut un procès, car il pense que la Shoah n’a pas eu sa place au Procès de Nuremberg.

Le Procès va faire prendre conscience de la centralité de la Shoah dans l’identité israélienne au-delà du clivage ashkénaze/séfarade.

Lire "L’imaginaire d’Israël" de Shapira. Lire "La Cage de Verre" de Haïm Gouri, édition Tirésias.

Retourner au sommaire du séminaire.


Yad Layeled - France

Pour tous renseignements sur le séminaire Yad Layeled destiné aux enseignants francophones, cliquez sur le lien en haut de page, ou www.gfh.org.il Contact : mgans@gfh.org.il


[1] Voir Mauriac préfacé par Elie Wiesel.

[2] L’Etablissement des Juifs en Palestine, d’avant 1948.

[3] Charles Orde Wingate (1903-1944) créa les escouades spéciales de nuit en 1937, à cause de son soutien au sionisme, le capitaine anglais fut muté en 1939. Dénommé "L’ami" par le Yschouv. Source : Encyclopédie de l’histoire juive. Ed.Liana Levi.

[4] Dispersion des Juifs à travers le monde, depuis la destruction du Temple de Jérusalem (en 70 èc).

[5] Montée vers Israël, en vue de s’y installer.

[6] Dieudonné, fév 2004.

[7] "Les dirigeants sionistes dont Weizman et Ben Gourion se sont réunis à l’hôtel Biltmore à New York, en mai 1942, et adoptent à l’unanimité la nécessité d’ouvrir les portes du pays à l’alyah juive, et d’établir "une communauté politique (commonwealth) juive intégrée à la structure du monde démocratique nouveau." Résolution qui donne naissance au programme politique de la Fédération sioniste." Source : Encyclopédie d’histoire juive. Ed. Liana Levi.

[8] Un monument et un nom.

[9] Yom hashoah ve gvoura.

[10] Mouvement juif commmuniste puissant équivalent à la SFIO, avant guerre en Europe.

[11] Mouvement juif d’extrême droite en Europe.



Agenda

<<

2017

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 07h30
par weather.com®

Soleil voilé

3°C


Soleil voilé
  • Vent : 4 km/h - est nord-est
  • Pression : 979 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 30 avril
par weather.com®

Soleil voilé

Max 19°C
Min 3°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 1er mai
par weather.com®

Averses

Max 12°C
Min 2°C


Averses
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 mai
par weather.com®

Averses

Max 13°C
Min 4°C


Averses
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 90%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 3 mai
par weather.com®

Averses

Max 14°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 4 mai
par weather.com®

Averses

Max 15°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 5 mai
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 18°C
Min 7°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 6 mai
par weather.com®

Très nuageux

Max 17°C
Min 8°C


Très nuageux
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions