Le Calendrier juif

samedi 26 juin 2004
popularité : 9%
3 votes

Le calendrier juif

Source : Dictionnaire encyclopédique du Judaïsme - Ed Cerf

-

Une des interprétations de la date de référence est celle que la Création marque de l’an 1 du calendrier juif. La première tentative de chronologie connue est le Séder Olam Rabba, traditionnellement attribué au Rabbin du II° siècle, Yosé be Halafta, mais qui fut sans doute rédigé plus tardivement. Cette œuvre calcule les années à partir de la Création (selon cette interprétation), qui était un système courant avant le IX° siècle. Ce calcul se fonde sur les tables généalogiques bibliques et la Création du monde en six jours. D’après ces calculs, l’année exacte de la Création se situe 3761 ans avant notre ère. Ainsi, l’année 2003-2004 de notre ère correspond à l’an 5764 du calendrier juif. Les scientifiques modernes rejettent ce calcul, déclarant que, de toute évidence, le monde existe depuis quelques milliards d’années. S’ils rejettent cette version, ils ne rejettent pas une des autres versions d’après laquelle la date de référence est la date à laquelle l’homme a pris conscience que Dieu existe.

Le calendrier juif suit une année lunaire de douze mois, dont chacun compte vingt-neuf ou trente jours. L’année dure approximativement trois cent cinquante-quatre jours. Mais, puisque les fêtes bibliques suivent les saisons agricoles de l’année solaire de trois cent soixante-cinq jours, il faut combler la différence de onze jours qui subsiste entre l’année lunaire et l’année solaire. Afin de résoudre ce problème, on ajoute un treizième mois à certaines années. A l’époque du Temple on le faisait périodiquement, après l’examen de la situation agricole à la fin du douzième mois. A une époque ultérieure, on introduisit le mois supplémentaire automatiquement, sept fois dans une cycle lunaire de dix-neuf ans ; les 3°, 6°, 8°, 11°, 14°, 17°, et 19° années du cycle.

Avant l’introduction d’un calendrier permanent, l’identification et la désignation de Roch Hodech, le jour de la nouvelle lune, étaient déterminantes pour la célébration des fêtes du mois. A l’époque du Temple, pour éviter qu’une fête ne soit observée par les diverses communautés à des moments différents, le Sanhédrin de Jérusalem, équivalent d’un consistoire plus évolué, tenait à conserver l’autorité unique et centralisait la désignation de la date de la néoménie, ainsi que l’introduction du treizième mois de l’année embolismique, lorsqu’il la jugeait nécessaire.

A l’origine, le nouveau mois débutait après que le témoignage occulaire de l’opposition de la lunaison eut été acceptée par le Sanhédrin. On en informait alors les communautés éloignées à l’aide d’une chaîne de feux de signalisation transmettant le message de colline en colline.

E n 358, le patriarche Hillel II instaura un calendrier fondé sur des calculs mathématiques et astronomiques qui rendit le témoignage occulaire superflu. Jusqu’au X° siècle, seules de légères modifications furent apportées au calendrier de Hillel. Depuis lors, ce calendrier demeure inchangé. Néanmoins, des calendriers élaborés par les sectaires existèrent avant et même après la création du calendrier officiel. Les Samaritains, les Sadducéens et la secte de la mer morte (les Esseniens) avaient leur calendrier propre.

Dans le calendrier juif, une journée commence au coucher du soleil et s’achève le lendemain au coucher du soleil. Par conséquent, le shabbat par exemple commence au coucher du soleil le vendredi et finit avec l’apparition des trois premières étoiles, le samedi soir. Le même calcul s’applique à l’observation de tous les jours de fête.

Généralement, on donne une date hébraïque en indiquant le nom du mois, le quantième du mois, puis l’année : par exemple, Tévet 21, 5750. Quand l’année s’écrit avec des caractères hébraïques, on omet souvent les milliers. Les maîtres rabbiniques utilisent parfois une autre méthode pour indiquer la date : ils donnent le jour de la semaine avec le nom de la période hebdomadaire.

A l’époque moderne, plusieurs tentatives ont été faites dans les pays d’occident pour réformer le calendrier. L’objectif consistait à organiser un calendrier comportant le même nombre de jours pour chaque mois, afin que la même date tombe chaque année le même jour de la semaine et que l’année soit divisible en deux moitiés égales, ou en quarts. La principale objection à une telle réforme résidait dans l’interruption de la régularité d’un chabbat fixe qui suit les six jours de travail ; si on avait institué cette réforme, le chabbat serait tombé un jour différent chaque année. Le dernier grand effort en vue de réformer le calendrier se développaa sous les auspices de la Société des Nations à Genève en 1931. Il fut vigoureusement combattu par le grand rabbin britannique J.H. Hertz.

Le Calendrier juif

NOM DU MOIS NOMBRE DE JOURS DATES SPECIALES

Nisan 30 jours le 15 du mois Premier jour de la Pâque

Iyyar 29 jours le 5 du mois Fête nationale d’Israël - - 18 Lag ba-Omer

Sivan 30 jours le 6 du mois Chavouot

Tammouz 29 jours le 17 du mois Jeûne du 17 Tammouz

Av 30 jours le 9 du mois Jeûne du 9 Av

Eloul 29 jours - -----------------------------

Tichri 30 jours le 1er du mois Premier jour de Roch hachana  - - (nouvel an)  - le 10 du mois Yom Kippour  - - le 15 du mois Premier jour de Soukkot

Hechvan 29 jours ou Mar_hech-van ou 30jours - ----------------------------------------

Kislev 29 jours le 25 du mois Premier jour de Hanoukkah - ou 30 jours - ---------------------------------------

Tévet 29 jours le 10 du mois Jeûne du 10 Tévet

Chevat 30 jours le 15 du mois Nouvel an des arbres

Adar 29 jours le 14 du mois Pourim ------(annéebissextile 30jours - -----------------------------

Adar II (l’année bissextile 29 Lors d’une année bissextile Pourim se célèbre le 14 Adar II.


JPEG - 138.3 ko

NOTA / Le calendrier Bloch vit le jour en 1924, initié par le Grand Rabbin Joseph Bloch. Le prestigieux "Calendrier Bloch" est disponible dans la plupart des librairies juives de France. Adresser les demandes à : calendrier.bloch@gmail.com



Commentaires

Logo de Nadia Darmon.H
vendredi 3 avril 2009 à 16h32, par  Nadia Darmon.H

Je ne peux pas vous répondre en restant figée sur les mathématiques des âges ! Il ne faut pas non plus considérer les textes comme des livres d’histoire ou de sciences exactes, car ils donnent naissance à toutes les dérives possibles et à des fondamentalismes dangereux pour l’esprit et la société.

Par conséquent en prenant le recul nécessaire, je considère que l’âge de l’humanité donné, estimé, correspond davantage à l’âge de l’histoire de l’humanité ; à partir du moment où l’homme se raconte, s’inscrit dans sa propre histoire et transmet sa mémoire.
Qu’elle soit désignée par Mythe fondateur ou Révélation, pour toutes les sociétés anciennes il s’agit de se doter de l’Explication de la création, de son origine.

Quant à savoir si Noé a vécu 120 ans ? Est-ce fondamental dans la compréhension de l’humanité ?

Logo de un chretien qui s'interroge
mardi 23 décembre 2008 à 17h45, par  un chretien qui s’interroge

Le 1/1/2009 correspondra à l’an 5769.
Comment expliquez-vous ce chiffre depuis la création du monde alors que les 10 premiers patriarches d’avant le déluge ( d’Adam à la mort de Noë, ont vécu plus de 8.000 ans )...et je ne compte pas toutes les générations suivantes jusqu’à la naissance de Jésus qui correspond à l’an 3760....
De même, après le Déluge, la Bible nous dit que DIEU limita la vie à 120 ans. Or les descendants de SEM,CHAM et JAPHET ont encore vècu beaucoup plus longtemps !
Merci de m’éclairer.


Brèves

5 avril - Sur Antenne 2 tv le 8 avril documentaire : Izieu, des enfants dans la shoah

Sur Antenne 2 tv Film documentaire : Izieu, des enfants dans la shoah Mardi 8 Avril à 23h05 (...)

4 avril - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 11h25
par weather.com®

Soleil

22°C


Soleil
  • Vent : 14 km/h - nord-est
  • Pression : 1012 mbar →
Prévisions >>

Prévisions du 24 juillet
par weather.com®

Soleil voilé

Max 25°C
Min 13°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 25 juillet
par weather.com®

Soleil voilé

Max 25°C
Min 15°C


Soleil voilé
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 26 juillet
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 24°C
Min 14°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 juillet
par weather.com®

Averses

Max 24°C
Min 15°C


Averses
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 30%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 juillet
par weather.com®

Averses

Max 20°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 80%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 juillet
par weather.com®

Averses

Max 20°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 juillet
par weather.com®

Averses

Max 22°C
Min 13°C


Averses
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<< Prévisions