Cerf Berr, "syndic général des juifs d’Alsace" et avocat de son peuple

1726-1794
samedi 6 mai 2006
par Nadia Darmon.H
popularité : 1%
6 votes

Tenace, il intercède auprès du pouvoir royal et obtient l’abolition (1784) du péage corporel dit "la capitation" qui s’appliquait aux animaux, aux marchandises transportées et aux Juifs, à l’entrée d’une ville, sur les chemins et les rivières empruntés. Cerf Berr est prêt en échange à donner une compensation financière à la Ville de Strasbourg.

Alors que les Juifs alsaciens sont parmi la population juive qui compose la France, les plus mal considérés et l’objet de mépris de la population non-juive, Cerf Berr se distingue et s’en fait l’avocat dans un mémoire qu’il présente en 1779. Il est alors, préposé général auprès des autorités provinciales et royales.

C’est après une longue bataille juridique que Cerf Berr obtient le droit de s’établir dans la ville de Strasbourg [1], avec les 68 membres de sa famille et sa domesticité.

Le Péage corporel :

Cerf Berr, syndic des Juifs d’Alsace et fournisseur des armées du roi, contribue durant l’année 1783, à la seule mesure importante prise par Louis XVI et son conseil des ministres, en faveur des Juifs : la suppression du péage corporel considéré comme humiliant qui interviendra en 1784.

Le péage corporel [2] avait été aboli en Haute-Alsace à la fin du XVII° siècle, ainsi que dans d’autres régions de France, mais il subsistait en Basse-Alsace et notamment aux abords et dans Strasbourg où les Juifs ne peuvent demeurer plus d’une journée. En 1783, Cerf Berr intercède auprès du Contrôleur général des finances qui signe un Arrêt de supression, lequel arrêt rencontrant des difficultés d’application, sera transformé en Edit en janvier 1784. La Ville de Strasbourg exige une compensation financière, que Cerf Berr est prêt à verser. Le Premier Président du Conseil souverain d’Alsace considérant le droit du péage corporel comme "stérile et odieux", la ville de Strasbourg "n’obtient pas la somme escomptée".

Les Cahiers de Doléances : [3]

Alors que les français doivent rédiger leurs "doléances" dans l’urgence, pour la Convocation des Etats généraux par Louis XVI, en janvier 1789, que les Juifs du Sud-ouest sont inclus dans la participation, celle est Juifs de l’Est ne semble pas acquise, et rencontre des freins. C’est encore Cerf Berr qui débloque la situation et obtient le droit pour les Juifs d’Alsace de rédiger leurs propres "doléances" sous forme de "mémoire", ainsi, il sera attribué un cahier pour Metz rédigé par Berr Isaac Berr(pour les Lorrains), un pour l’Alsace rédigé par David Sintzheim [4], un pour Lunéville et Sarreguemines. "Les cahiers sont transmis le 31 août 1789 à l’Assemblée nationale ; à cette date, la Déclaration des droits de l’homme est déjà votée(...)"

Les doléances reprises ultérieurement par l’Abbé Grégoire, portent sur des "allègements des très lourdes charges fiscales", l’accession à l’instruction, la libre circulation, la liberté de s’établir et d’acheter des terres, le libre exercice des métiers, le droit d’employer des chrétiens, l’égalité de traitement en Justice, la liberté de culte (..). Cependant selon Jacques Godechot [5], ces doléances prometteraient en échange l’abandon des traditions juives en contradiction avec les lois du royaume mais conservant l’organisation communautaire.

C’est en 1842, que Cerf Berr est porté à la Chambre, par les électeurs français, en même temps que Crémieux et Fould. "Les Archives israélites jubilaient : "Qui parle de dissenssions ? Il n’y en a plus de possible en France, après un tel résultat, il n’y a plus chez nous de différences religieuses, plus de haines héréditaires, plus de croyances qui tuent ! Le fanatisme est en ruines, la persécution est morte, la superstition est évanouie !" [6]

Vers la fin de sa vie, en 1792, l’émancipation étant acquise depuis quelques mois (1791), Cerf Berr aura une dernière cause à défendre, celle de faire "admettre les Juifs aux formalités du Serment civique " auxquelles les municipalités de Strasbourg et de certaines villes comme celle de Thann ou Bischeim rechignent.

Après Cerf Berr, son gendre Seligman Alexandre Berr se distinguera malgré lui, dans une affaire [7] dont il devra payer les frais, entre un Juif et les bourgeois de Wintzenheim, ou dans les exigences des représentants du peuple en mission en Alsace ou à Strasbourg, Seligman Alexandre Berr sera toujours davantage taxé par la République, comme la plupart des Juifs, de manière inégale.


[1] Où les Juifs sont interdits de séjourner.

[2] Source : Etre juif dans la société française, de Béatrice Philippe, éd.Montalba, p 98,99.

[3] Source : Etre juif dans la société française, de Béatrice Philippe, éd. Montalba, p103,104.

[4] Beau-frère de Cerf Berr, rabbin de Strasbourg, 1er Grand Rabbin du consistoire central.

[5] Source : Les Juifs de France, collectif de JJ Becker et Annette Wieviorka, éd. Liana Levi.

[6] Source : Histoire de l’antisémitisme, de Léon Poliakov, éd.Calmann-Lévy.

[7] Le Juif menacé d’être chassé de la ville, demande protection à la maréchaussée pour protéger sa maison, à ses frais. C’est un régiment de Neuf-Brisach qui vient. Une fête est donnée chez les bourgeois, à laquelle les soldats ne sont pas admis, des coups de feu éclatent, une jeune fille meurt, un garçon est paralysé, les trois soldats sont emprisonnés, puis libérés. "Mais le Juif dut payer tous les frais..."



Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 18h30
par weather.com®

Averses éparses

17°C


Averses éparses
  • Vent : 40 km/h - sud-ouest
  • Pression : 966 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 28 juin
par weather.com®

Inconnu

Max 23°C
Min 13°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 29 juin
par weather.com®

Averses

Max 19°C
Min 11°C


Averses
  • Vent : 27 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 juin
par weather.com®

Orage épars

Max 21°C
Min 11°C


Orage épars
  • Vent : 24 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 1er juillet
par weather.com®

Averses

Max 18°C
Min 11°C


Averses
  • Vent : 22 km/h
  • Risque de precip. : 80%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 juillet
par weather.com®

Orage épars

Max 20°C
Min 12°C


Orage épars
  • Vent : 19 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 3 juillet
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 23°C
Min 11°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 4 juillet
par weather.com®

Soleil

Max 26°C
Min 13°C


Soleil
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions