L’Exode de Benjamin Fondane

par le Théâtre de la Mouvance
vendredi 26 septembre 2008
par Nadia Darmon.H
popularité : 2%
7 votes

Benjamin Fondane (1898-1944)

Poète, dramaturge, philosophe, critique, cinéaste, d’origine roumaine et juive, Benjamin Fondane est né Wechsler en 1898, et choisit le nom de plume de Fundoianu, pour laisser une œuvre considérable (journalisme, théâtre, poésie) en langue roumaine. En 1923, émigré à Paris, il devient Fondane et produit une série d’essais critiques remarquables et de poèmes âpres et viscéraux : en 1933, Rimbaud le voyou ; Ulysse ; en 1936, La Conscience malheureuse ; en 1937, Titanic ; en 1938, Faux traité d’esthétique, tout en collaborant à de nombreuses revues, littéraires et philosophiques, dont Les Cahiers du Sud. Il se lie d’amitié avec le philosophe existentiel d’origine russe Léon Chestov, et l’on trouve cette pensée existentielle dans son dernier essai Le Lundi existentiel ou le Dimanche de l’histoire (1944).

Le longue poème dramatique L’Exode a été écrit vers 1934, et remanié pendant l’Occupation, superposant l’exode de 1940. Tout le poème est organisé autour du psaume N° 137, Super flumina babylonis , l’exil babylonien déjà présent dans sa pièce Le Festin de Balthazar (1932). A ce poème fleuve, à plusieurs voix, avec des questionnements universels, s’ajoute le célèbre « Préface en prose », véritable testament du poète juif assassiné. Car Fondane et sa sœur Line sont arrêtés, internés à Drancy avant d’être déportés par le convoi 75 du 30 mai 1944 pour Auschwitz, où le poète est assassiné dans la chambre à gaz de Birkenau vers le 3 octobre 1944.

« Sachez que j’avais un visage comme vous … »

FESTIVAL OFF AVIGNON 2008

Compagnie : Théâtre de la Mouvance

Benjamin Fondane > L’Exode

Adaptation : Olivier Salazar-Ferrer Musique : Jean Cohen Solal Mise en scène : Yves Sauton Avec : Erwan Alec, Geneviève Mancino, Manuelle Molinas Assistant à la mise en scène/Coordination : Eric Freedman

Théâtre Les Ateliers d’Amphoux, 12 rue d’Amphoux, Avignon (Direction : Monique Cerf) amphoux2@wanadoo.fr Renseignements : 04 90 86 17 12


Commentaires  (fermé)

Logo de Olivier Salazar-Ferrer
samedi 13 septembre 2008 à 23h35, par  Olivier Salazar-Ferrer

En tant qu’auteur de l’adaptation de la pièce, je suis heureux de donner une description du spectacle qui a eu lieu en Avignon. Je connaissais le texte et rien n’est plus difficile que de surprendre celui qui le connaît par coeur. D’où mon heureuse surprise, mon émotion, précisément à entrer dans le temps magique de la représentation par lequel le temps objectif n’existe plus. Yves Sauton a livré une mise en scène très rythmée, avec des voix contrastées qui justement évitent la monotonie d’un monologue. La flûte traversière de Jean Cohen Solal, véritable maître de l’esprit et du vent, a trouvé son plein accord avec le poème : modulée, tantôt surgissant des ténèbres, tantôt lumineuse et aérienne, elle met en relief les voix, leur donne une ampleur. et le visage du musicien, comme un oiseau nocturne posé sur la scène, était lui-même un pôle magnétique. Cette musique fluide comme le temps répondait parfaitement à la métaphore du fleuve qui porte le poème. L’occupation de l’espace scénique lui-même était très modulée : danses, prostrations des corps, rencontres muettes et dramatiques avec les marionnettes, surgissements des ombres, immobilité hiératique puis vitesse des déplacements, l’espace a été exploité avec beaucoup de diversité et de sens. Les jeux de Geneviève Mancino et Manuelle Molinas s’inscrivent dans cette gestuelle dramatique avec expressivité et complicité. Yves Sauton comédien nous a donné un registre plus intime, en lequel je retrouve la détermination chuchotée, implacable, farouche d’un poète traqué puis assassiné à Auschwitz. Le jeu avec les marionnettes est une heureuse trouvaille car le coeur de l’oeuvre fondanienne réside dans une méditation sur le "mal des fantômes", c’est-à-dire sur la déshumanisation des individus, transformés en ombres de l’histoire : anonymat, oubli, mépris les ont refoulés et condamnés à n’être plus que des ombres ou des souvenirs d’eux-mêmes. Il fallait trouver trouver une expression purement théâtrale à cette pensée abstraite, et elle fut trouvée dans ce dialogue scénique du personnage avec une marionnette surgissant d’un voile et disparaissant aussitôt dans le néant. Tout cela fait de la mise en scène un pari gagné, à mon avis, car "L’Exode" est un voyage intérieur, un questionnement dramatique sur le sens de l’Exode éternel de l’homme dans sa condition terrestre. Quelques mots encore sur l’oeuvre : c’est un poème qui fut écrit de 1934 à 1942 par Benjamin Fondane (1898-1944), qui constitue un cri d’exil à la fois mmétaphysique et historique. Le poète interroge l’errance infinie du peuple juif, et le désastre historique, mais au-delà, l’errance existentielle de tous les hommes, dans un siècle marqué par la mort de Dieu. Cette progression en spirale, de la voix qui surgit de l’indistinct originel vers l’histoire biblique, puis vers le présent historique d’un poète juif traqué affrontant l’histoire et toute sa violence, criant, interrogeant, témoignant, avec toute la richesse du texte poétique, je l’ai retrouvée dans cette mise en scène, qui, à mon sens, ne prédispose guère à une impression de "lenteur". Fondane dans une posface avait tenu à souligner la diversité formelle des textes qui elle-même a été conservée et qui empêche toute répétition dans la forme même. L’Exode babylonien, la sortie d’Egypte, l’exode des français de 1940 se superposent pour constituer un question brûlante : l’histoire se répète, les fuites, les départs, les déracinements se superposent, et le poète interroge son chant même : comment chanter sur la terre devenue étrangère ? Comment chanter dans la violence de l’histoire ? Le poète qui termine ce poème à été prisonnier, il a traversé les foules de l’Exode et se retrouve traqué dans le paris de L’Occupation. La célèbre "Préface en prose" qui achève la pièce éclaire rétrospectivement son sens : l’attestation d’un visage d’homme dans une période de persécution et de déshumanisation.

Agenda

<<

2017

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 02h00
par weather.com®

Clair de lune voilé

2°C


Clair de lune voilé
  • Vent : 8 km/h - est
  • Pression : 984 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 28 avril
par weather.com®

Inconnu

Max 2°C
Min N/D°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 29 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 15°C
Min 2°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 19°C
Min 4°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 1er mai
par weather.com®

Averses

Max 11°C
Min 3°C


Averses
  • Vent : 20 km/h
  • Risque de precip. : 80%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 mai
par weather.com®

Averses

Max 12°C
Min 4°C


Averses
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 50%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 3 mai
par weather.com®

Averses

Max 14°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 50%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 4 mai
par weather.com®

Averses

Max 15°C
Min 5°C


Averses
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<< Prévisions