Elie Wiesel

lundi 4 décembre 2006
par Nadia Darmon.H
popularité : 1%
6 votes

Source : Aline Sultan lundi 5 juin 2006 - 10:12 Source Arouts7 : www.a7fr.com Photo : Arouts7.

Elie Wiesel est né le 30 septembre1928 à Sighet en Transylvanie, qui était à l’époque sous administration hongroise et qui fait actuellement partie de la Roumanie.

Son enfance gravita autour de sa famille, de la petite communauté du village et de l’étude ("J’étudie le Talmud tous les jours, depuis mon enfance. Mon retour à l’enfance s’est fait avec l’étude qui a marqué mon enfance"..."Là où j’ai grandi, la religion était au cœur de tout. D’une manière générale, il est vrai que mon milieu d’origine a déterminé ma foi. La religion est restée mon principal point de repère"...)

Ce monde innocent disparut brutalement en 1944, quand les nazis déportèrent tous les Juifs du village vers les camps d’extermination.

A l’âge de 15 ans, Elie Wiesel fut déporté avec sa famille à Auschwitz. Sa mère et sa sœur y furent exterminées. Il fut ensuite déporté à Buchenwald avec son père qui succomba peu de temps avant la libération du camp, en avril 1945.

Elie Wiesel survécut, ainsi que ses deux grandes sœurs. Il fut alors pris en charge par "l’œuvre de secours aux enfants" et passa quelques années dans un orphelinat français.

Il séjourna en France une dizaine d’années, durant lesquelles il fit des Tant qu’un dissident est en prison, notre liberté ne sera pas vraie. Tant qu’un enfaétudes de philosophie à la Sorbonne. Il devint journaliste, ce qui lui permit de parcourir le monde et de rencontrer d’importantes personnalités et des chefs d’Etat (François Mauriac, Golda Méïr...)

C’est François Mauriac qui l’arracha à son silence et qui le convainquit d’écrire et de raconter, en souvenir des victimes. C’est ainsi qu’à l’âge de 30 ans, il publia son premier ouvrage "La nuit" /

Depuis, il a consacré sa vie à témoigner et à rappeler inlassablement aux hommes ce que les Juifs subirent durant la Shoa : "Le monde s’est tu lors de l’holocauste. C’est pour cette raison que je me suis juré que jamais je ne garderai le silence là où l’homme endure la souffrance et l’humiliation"... "Le chroniqueur qui est en moi, le témoin que je suis, a besoin que les paroles restent"...

En 1956, il s’installa aux Etats-Unis et en 1963, il obtint la nationalité américaine et devint titulaire d’une chaire en Sciences humaines à l’Université de Boston.

Défenseur des Droits de l’homme, il dénonce sans relâche l’indifférence : "Tant qu’un enfant a faim, nos vies seront remplies d’angoisse et de honte"... "Un être humain est libre, non quand l’autre ne l’est pas, mais quand l’autre l’est aussi"... "Je suis profondément convaincu que la mémoire de l’injustice est un appel à la justice. En tant que survivant des camps nazis, j’ai un devoir envers les victimes de l’Holocauste. Comme je me dois aussi de lutter contre toutes les injustices, sans exception"... Il a entre autres soutenu la cause des Juifs d’Union soviétique, des Indiens du Nicaragua, des réfugiés du Cambodge, des Kurdes, des victimes de l’apartheid en Amérique du sud et en Yougoslavie.

Il s’est rendu à Sarajevo : "L’intellectuel n’intervient pas directement, il est là pour témoigner. Si je suis allé à Sarajevo, c’est avant tout parce que les médias parlaient d’un Auschwitz en Bosnie. Le langage est une chose essentielle ; il fallait absolument que j’aille vérifier que l’on pouvait légitimement parler d’un Auschwitz à propos de la Bosnie. Si cela avait été le cas, il fallait tout faire, absolument tout, pour que le monde sache, quitte à se sacrifier. Une fois arrivé à Sarajevo, j’ai constaté que ce n’était pas Auschwitz, et je l’ai fait savoir. Mais si ce n’était pas la barbarie des camps nazis, la situation était atroce. Comment, dans ce cas, ne pas témoigner ? En revenant de Bosnie, j’ai donc fait tout ce qui était en mon pouvoir pour que l’on sache qu’il y avait là-bas des enfants qui mouraient. J’ai écrit et j’ai donné le plus d’interviews possibles. Je ne pouvais rien faire d’autre. Ce fut une tâche particulièrement éprouvante. Un témoin est forcément désarmé face à de tels crimes, mais il ne peut, ne doit pas renoncer. Jamais."

En 1966, il se rendit pour la première fois en Russie et en 1969, il publia "les Juifs du silence" .

En 1972, il épousa Marion Rose, qui traduisit ses livres en anglais. Elle lui donna un fils en 1978 : "ce qui m’a aidé à vivre, c’est mon fils. Quand j’ai eu un enfant, j’ai décidé qu’il fallait tout faire pour que la vie vaille d’être vécue ; la sienne surtout. L’espoir, c’est mon fils qui me l’a donné"... "Mon fils m’attache à la vie. Il m’attache aux vivants. Etre responsable d’une vie a été un grand changement pour moi" Décoré en France de la Légion d’honneur, fait docteur Honoris Causa par plus de cent universités, Elie Wiesel reçut le Prix Nobel de la Paix en 1986.

Il est le fondateur de l’Académie universelle des cultures, de la Fondation Elie Wiesel pour l’humanité qu’il a créée avec sa femme Marion.

Un récent numéro du Time l’a fait figurer parmi les cent personnes les plus influentes de la planète.

Actuellement, il réside à New York. Pourquoi ne vit-il pas en Israël ? Il s’explique : "Avant 1945, je voulais vivre en Palestine. Mais on ne m’a pas donné l’autorisation à l’époque. Après 1948, j’aurais pu m’y installer, mais je ne l’ai pas fait. Je suis resté très peu de temps en Israël, toujours comme journaliste. Puis, je suis venu en France. Je pourrais encore aller vivre en Israël, mais le moment n’est pas encore arrivé... J’appartiens à la Diaspora, à la dispersion. Habiter Israël, c’est être un homme qui a déjà trouvé. Je n’ai pas encore trouvé, je cherche..." Il a écrit la plupart de ses livres en français. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages dont "Le mendiant de Jérusalem", Prix Médicis, "Le testament d’un poète juif assassiné" prix du Livre Inter et "Le cinquième fils" grand prix de littérature de Paris.

Elie Wiesel vient de sortir un nouveau livre "Un désir fou de danser", roman historique dans lequel se déploie la mémoire d’Elie Wiesel sur le vingtième siècle et son tourbillon de malheurs, roman d’apprentissage de la découverte de soi-même dans ses tréfonds les plus obscurs. C’est l’histoire d’un homme seul qui frappe à la porte d’une psychanalyste juive à New York. Il porte sa folie en bandoulière, son « cerveau malade », comme il dit, peuplé de fantômes et d’innommés.

Aux éditions du Seuil :
- L’Aube (récit -1960)
- Le Jour (roman - 1961)
- La Ville de la chance (roman - 1962, Prix Rivarol - 1964)
- Les Portes de la forêt (roman - 1964)
- Les Juifs du silence (témoignage -1966)
- Le Mendiant de Jérusalem ( roman, prix Médicis - 1968)
- Zalmen ou la folie de Dieu (théâtre - 1968)
- Entre deux soleils (essais et récits - 1970)
- Célébration Hassidique (portraits et légendes - 1972)
- Le Serment de Kolvillag (roman - 1973)
- Célébration Biblique (portraits et légendes - 1975)
- Un Juif d’aujourd’hui (récits, essais, dialogues - 1977)
- Le Procès de Shamgorod (théâtre - 1979)
- Le Testament d’un poète juif assassiné (roman - 1980, prix Livre Inter - 1980, prix des Bibliothécaires - 1981)
- Contre la mélancolie (célébration hassidique II - 1981)
- Paroles d’étranger (textes, contes, dialogues - 1989)
- Silence et Mémoire d’Homme (essais, histoires, dialogue - 1989)
- L’Oublié (roman - 1989)
- Célébration Talmudique (portraits et légendes - 1981)
- Célébrations (édition reliée - 1994)
- Tous les fleuves vont à la mer (Mémoires I - 1994)
- Et la mer n’est pas remplie (Mémoires II - 1996)
- Célébration Prophétique (portraits et légendes - 1998)
- Les Juges (roman - 1999)
- D’Où viens-tu (textes - 2001)
- Le Temps des déracinés (roman - 2003)
- Un désir fou de danser (2006)

Chez d’autres éditeurs : Et le monde se taisait (témoignage en yiddish, traduit en français sous le titre La nuit - 1956)
- La Nuit (témoignage, Editions de Minuit - 1958)
- Ani Maamin - Un chant perdu et retrouvé (cantate, édition bilingue Random House - 1973)
- Le Cinquième fils (roman, éditions Grasset - 1983, grand prix du roman de la Ville de Paris)
- Signes d’Exode (essais, histoires, dialogues, éditions Grasset - 1985)
- Job ou Dieu dans la tempête, en collaboration avec Josy Eisenberg (Editions Fayard-Verdier - 1986)
- Discours d’Oslo (Editions Grasset - 1987)
- Le Crépuscule au loin (roman, éditions Grasset - 1987)
- Mémoire à deux voix, avec François Mitterrand (éditions Odile Jacob - 1995)
- Se Taire est impossible, avec Jorge Semprun (éditions Arte - 1995 / Mille et Une Nuits - 1995)
- La Haggadah de Pâques, illustré par Mark Podwal (Le Livre de poche - 1997)
- Le Golem, illustré par Mark Podwal (Le Livre de poche - 1998)
- Le Mal et l’Exil : 10 ans après, avec Michaël de Saint-Cheron (Nouvelle Cité - 1999) - Le roi Salomon et sa bague magique (Le Rocher-Bibliophane - 2000)



Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 13h30
par weather.com®

Soleil voilé

21°C


Soleil voilé
  • Vent : 12 km/h - sud sud-est
  • Pression : 991 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 30 mars
par weather.com®

Soleil voilé

Max 20°C
Min 7°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 31 mars
par weather.com®

Soleil voilé

Max 21°C
Min 7°C


Soleil voilé
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 1er avril
par weather.com®

Très nuageux

Max 16°C
Min 6°C


Très nuageux
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 2 avril
par weather.com®

Orage épars

Max 16°C
Min 7°C


Orage épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 3 avril
par weather.com®

Soleil voilé

Max 18°C
Min 5°C


Soleil voilé
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 4 avril
par weather.com®

Soleil

Max 18°C
Min 5°C


Soleil
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 5 avril
par weather.com®

Soleil voilé

Max 18°C
Min 5°C


Soleil voilé
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions