Michel Dreyfus-Schmidt

La perte d’un ami
mercredi 10 septembre 2008
par Nadia Darmon.H
popularité : 6%
6 votes

Un millier de personnes étaient présentes pour accompagner Michel Dreyfus-Schmidt jusqu’à sa dernière demeure, au cimetière israélite. Le père et l’époux, le parlementaire et le socialiste, le militant et l’avocat, l’homme et sa composante juive. De toutes ces facettes, Robert Badinter dans son éloge a fait surgir alors la figure du Juste selon la tradition juive, celui qui a consacré sa vie au service de l’Autre, au service de cette notion suprême de Justice.

Michel Dreyfus-Schmidt, Sénateur du Territoire de Belfort

Michel Dreyfus-Schmidt

Extrait de son éloge funèbre dit par Laurent Hofnung, président de la communauté israélite de Belfort.

(...) Michel Dreyfus-Schmidt laissera sans nul doute, l’image de l’ami de tous les belfortains du Territoire, tant il avait placé son éthique à leur service ; tout l’homme en lui était engagement au service de la société ; parmi toutes les composantes de sa personnalité, il m’incombe de m’attacher ici à la figure juive de Michel.

Il y a 11 ans, était organisée la toute première journée de culture juive à Belfort, Michel en acceptant d’évoquer publiquement sa place de juif dans la Cité, nous avait ouvert la voie vers un concept nouveau : la promotion de la culture juive dans la Cité. paraphrasant Montesquieu, Michel avait choisi d’évoquer l’attachement républicain du judaisme français aux valeurs des Lumières : « Comment peut-on être juif ? » Entre démocratie et particularismes. Un choix qui n’était pas anodin et qui le caractérisait. Comme un clin d’oeil, Michel nous a quitté précisément au matin de La Journée européenne de la culture juive qui s’ouvrait sur le site de la synagogue de Foussemagne dont il soutenait le projet du maire Louis Massias d’en faire un musée de l’histoire et de la mémoire juive de Foussemagne.

Michel était fidèle à ses devoirs de juif, présent aux fêtes et aux manifestations autant que ses nombreuses fonctions de parlementaire et d’avocat le lui permettaient, il était à l’écoute et soucieux des préoccupations de sa communauté, celle qui l’a vu naitre et grandir, celle qui l’a accompagné dans les événements de la vie familiale. En décembre, lors des 150 ans de la synagogue de Belfort, il avait eu à coeur de rappeler son enfance à la schule, lors des offices, les petites choses de la vie qu’il l’ont construit et fait vibrer. Car Michel s’était forgé un humanisme tout droit issu de grandes figures du judaisme français comme son grand-père le Grand-Rabbin Moïse Schuhl, son père Pierre Dreyfus-Schmidt, Résistant, maire de Belfort, mais aussi celle de René Cassin auquel il aimait se référer, et celle de son ami Robert Badinter dont les causes ont été les siennes.

Oui, tout l’homme en lui était le digne rameau du citoyen juif qui naquit des Lumières françaises. Tout son parcours politique que d’autres autorités développeront après moi, est emprunt des valeurs républicaines et d’un engagement quotidien à servir la société, incarnant ainsi tout l’enseignement qu’il reçut de son père ; Il se disait quelque peu athée, mais néanmoins se réclamait de ce judaisme éclairé qu’il a choisi d’incarner à travers ses engagements notamment au Crif ainsi qu’au Congrès Juif mondial, toujours au service de son prochain.

Michel Dreyfus-Schmidt, homme politique, il assumait et savait défendre ses valeurs, ses appartenances. Je veux ici mettre l’accent, sur les engagements de Michel en tant que défenseur fervent des droits et des libertés des peuples, car nombreuses sont les causes qu’il a soutenues notamment SOS Racisme, l’Amitié Juifs et musulmans, La paix maintenant. Michel Dreyfus-Schmidt était de ceux qui militaient sans relâche pour favoriser le mieux vivre ensemble.

Michel faisait aussi un rêve pour Belfort, celui de voir un jour sa ville, se jumeler à une ville israélienne, formant ainsi un trait-d’union entre tous les hommes de bonne volonté de ce Territoire du coeur et Israël qu’il aimait tant. Nous souhaitons au nom de la communauté israélite de Belfort porter cet espoir que Michel avait tant exprimé. Monsieur le Maire, vous m’avez dit il y a quelques temps y être favorable, je veux croire que nous saurons ensemble rendre ce dernier hommage à Michel Dreyfus-Schmidt.

Michel, tout le Territoire de Belfort, tous tes amis, une grande partie de la France politique, intellectuelle et associative sont présents pour t’accompagner vers ta dernière demeure et pleure la perte immense d’un véritable ami.

Adieu Michel,


Reportage de FR3 Franche Comté


Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>