Chronologie alsacienne

Dates et faits historiques de l’histoire des Juifs
dimanche 25 février 2007
par Nadia Darmon.H
popularité : 1%
31 votes

Nombreuses sont les communautés juives au passé millénaire, sur le sol européen, c’est une évidence que de le rappeler pour le judaïsme alsacien. Sa caractéristique tient en ce qu’il ne s’est pas éteint. De rural, il a retrouvé les villes dont il avait été chassé. De la foi d’un colporteur, le Judaïsme alsacien est devenu celui d’une élite intellectuelle et industrieuse. Depuis Strasbourg, le judaïsme alsacien a su renaître de la Shoah et développer une communauté vivante, exemplaire sur le plan de son érudition juive et de son rayonnement.

- 1er siècle : Installation en Alsace, le long des voies romaines jusqu’aux Limes de la Germanie, avec et à la suite des armées romaines ; les Juifs sont citoyens romains. Il est probable qu’ils s’installent dans les agglomérations gallo-romaines comme Metz.

- Epoque Carolingienne : Les Juifs jouissent encore d’un statut favorable, ils peuvent encore cultiver la terre, ouvrir boutique, circuler librement.

- X° siècle : La figure de Rabbi Gershom atteste d’une présence juive rayonnante sur l’axe Worms-Metz.

- XI°s-XIII° siècle : Les différents Conciles et les croisades affectent gravement la situation des Juifs. C’est le début de vagues de persécutions et de pogroms qui détruisent de nombreuses communautés.

- 1348/1349 : La Peste Noire ravage l’Europe, les Juifs sont victimes d’accusation d’empoisonnement des puits.
- 1349 : A Strasbourg, les Juifs sont brûlés vifs, puis à Colmar. Dans d’autres villes, ils sont persécutés.

- 1349 : "Expulsion des juifs de la plupart des villes.
- 1388 : Les Juifs sont interdits à Strasbourg.

Flux migratoire vers l’Allemagne, l’Europe centrale et orientale, jusqu’au XVI° siècle, la population juive est en nette diminution. Ils sont les sujets ("serfs" du Trésor de l’Empire austro-hongrois, et dépendent directement des princes, des évêques et des municipalités.

- XVI° siècle : Mesures d’expulsion concernant les villes comme Ribeauvillé (1530), Guebwiller (1563).

L’Alsace ne compte plus que 100 à 120 familles. Le judaïsme alsacien est devenu rural. Aux XVII° et XVIII°s, les Juifs exercent des métiers emblématiques de leur condition sociale, ainsi qu’ils constituent des rouages indispensables d’une économie autarcique. Colporteurs, marchands de bestiaux, dans le meilleur des cas, collecteus d’impôts ou fournisseurs des armées royales.

- 1648 : Le traité de Wesphalie met fin à la terrible guerre de Trente ans qui a mis à sac, toute l’Alsace, et fait entrer celle-ci dans les possessions du Royaume de France.

- 1689 : "L’intendant La Grange dénombre 525 familles (environ 2600 personnes) : 391 en Basse-Alsace, 134 en Haute-Alsace.

- 1784 : "Après le recensement ordonné par Louis XVI, l’Alsace compte 3 942 familles, soit 19 624 personnes.

- 1784 : Cerf Berr, Syndic Général des Juifs d’Alsace, obtient du pouvoir royal l’abolition du péage corporel [1], appliqué jusqu’alors aux animaux et aux Juifs pour entrer dans Strasbourg.

- 1784 : Des Lettres patentes autorisent les Juifs à louer des terres et des vignes. Les Juifs doivent déclarer leurs naissances, mariages et décès.

- 1789 : "La Grande Peur" ainsi désignée fut en ensemble d’émeutes qui se développent dans les campagnes, après le 14 juillet 1789 ; les châteaux et les Chapîtres sont investies par la populace qui veut récupérer en vain, les titres seigneuriaux. Ces mouvements de masse prennent alors une tournure antijuive. Un rapport présenté en 1790 par un membre de la Société des Amis de la Constitution mentionne un sombre épisode de fausses lettres de créances manigancées par un individu condamné déjà en 1787 pour falsification de fausses quittances, il s’agit de Jean-François Hell, bailli de Landser [2] qui serait à l’origine de l’affaire. Les émeutes antijuives furent particulièrement violentes dans le Sundgau, et ont jeté sur les routes 3000 Juifs qui ont fui vers Bâle ou Mulhouse, pour y trouver refuge.

- 1791 : le 27 septembre, l’Assemblée Nationale accorde à tous les Juifs de France, la citoyenneté pleine et entière, après deux années de débats, et l’hostilité des députés d’Alsace et notamment de Colmar.

A la fin du XVIII°s, les plus grandes concentrations de population juive se situent dans les parties rurales autour de Strasbourg et Colmar, ainsi que proches des frontières suisses dans le sud-Alsace ; Saint-Louis, Foussemagne, Thann, Mulhouse ....

- 1808 : Le 17 mars - Le Décret Infâme promulgué par Napoléon 1er, (voir commentaire ci-dessous) prend un ensemble de mesures restrictives concernant notamment le règlement des créances, la conscription - pour 10 ans, renouvelables [3].

- 1848 : Pogrom à Dürmenach.

- 1870 : Désormais, les Juifs épousent l’histoire de France ; La défaite française marque un flux migratoire de Juifs alsaciens qui "optent" et gagnent des zones françaises : Belfort, Besançon, Vesoul, Dijon, mais aussi l’Algérie. Les autres deviennent allemands.

- 1871/1914 : On note un flux migratoire venant d’Allemagne vers l’Alsace.

- 1939 : Les Juifs d’Alsace se réfugient en zone libre et les survivants de la shoah seront confrontés à leur retour, en 1945, à la renaissance du Judaïsme alsacien et à la préservation de leur patrimoine culturel.

Depuis lors, de nombreuses communautés rurales ont totalement disparu, les synagogues tombent en ruine, ou ont été vendues à des promoteurs peu soucieux de la protection des lieux ou du mobilier. Le dialecte Judéo-alsacien tend à disparaître également.


[1] Cerf Berr proposa même une compensation financière pour dédommager la ville de Strasbourg.

[2] Source : "Etre Juif dans la société française" de Béatrice Philippe, éd.Montalba. P108.

[3] Le décret ne sera pas prorogé par Louis XVIII. Napoléon avait cédé devant les nombreuses plaintes provenant des députés alsaciens, à l’encontre de "l’usure" des Juifs.



Commentaires  (fermé)

Logo de Vérité
jeudi 11 novembre 2010 à 18h41, par  Vérité
Logo de Vérité
jeudi 11 novembre 2010 à 18h34, par  Vérité

Contrairement à ce qui est indiqué à la date du 17 mars 1808 concernant le décret "Infâme", il n’est aucunement question dans ce décret de retirer la nationalité française pour 10 ans aux Juifs alsaciens.

Voici ce décret :

Art. 1er. A compter de la publication du présent décret, le sursis prononcé par notre décret du 30 mai 1806, pour le paiement des créances des juifs, est levé.

2. Lesdites créances seront néanmoins soumises aux dispositions ci-après.
3. Tout engagement pour prêt fait par des juifs à des mineurs, sans l’autorisation de leur tuteur ; à des femmes, sans l’autorisation de leur mari, à des militaires, sans l’autorisation de leur capitaine si c’est un soldat ou sous-officier, du chef de corps si c’est un officier, sera nul de plein droit, sans que les porteurs ou cessionnaires puissent s’en prévaloir, et nos tribunaux autoriser aucune action ou poursuite.
4. Aucune lettre de change, aucun billet à ordre, aucune obligation ou promesse, souscrits par un de nos sujets non commerçant, au profit d’un juif, ne pourra être exigé sans que le porteur prouve que la valeur en a été fournie entière et sans fraude.
5. Toute créance dont le capital sera aggravé d’une manière patente ou cachée, par la cumulation d’intérêts à plus de cinq pour cent, sera réduite par nos tribunaux.
Si l’intérêt réuni au capital excède dix pour cent, la créance sera déclarée usuraire, et, comme telle, annulée.
6. Pour les créances légitimes et non usuraires, nos tribunaux sont autorisés à accorder aux débiteurs des délais conformes à l’équité.

TITRE II

7. Désormais, et à dater du ler juillet prochain, nul juif ne pourra se livrer à aucun commerce, négoce ou trafic quelconque, sans avoir reçu, à cet effet, une patente du préfet du département, laquelle ne sera accordée que sur des informations précises, et que sur un certificat :
- 1° du conseil municipal, constatant que ledit juif ne s’est livré ni à l’usure, ni à un trafic illicite,
- 2° du consistoire de la synagogue dans la circonscription de laquelle il habite, attestant sa bonne conduite et sa probité.
8. Cette patente sera renouvelée tous les ans.
9. Nos procureurs généraux près nos cours sont spécialement chargés de faire révoquer lesdites patentes, par une décision spéciale de la cour, toutes les fois qu’il sera à leur connaissance qu’un juif patenté fait l’usure, ou se livre à un trafic frauduleux.
10. Tout acte de commerce fait par un juif non patenté sera nul et de nulle valeur.
11. Il en sera de même de toute hypothèque prise sur des biens par un juif non patenté, lorsqu’il sera prouvé que ladite hypothèque a été prise pour une créance résultant d’une lettre de change, ou pour un fait quelconque de commerce, négoce ou trafic.
12. Tous contrats ou obligations souscrites au profit d’un juif non patenté, pour des raisons étrangères au commerce, négoce ou trafic, pourront être révisés par suite d’une enquête de nos tribunaux. Le débiteur sera admis à prouver qu’il y a usure ou résultat d’un trafic frauduleux, et, si la preuve est acquise, les créances seront susceptibles, soit d’une réduction arbitrée par le tribunal, soit d’annulation, si l’usure excède dix pour cent.
13. Les dispositions de l’article 4, titre ler , du présent décret, sur les lettres de change, billets à ordre, etc., sont applicables à l’avenir comme au passé.
14. Nul juif ne pourra prêter sur nantissement à des domestiques ou gens à gages, et il ne pourra prêter sur nantissement à d’autres personnes, qu’autant qu’il en sera dressé acte par un notaire, lequel certifiera dans l’acte, que les espèces ont été comptées en sa présence et celle des témoins, à peine de perdre tout droit sur les gages, dont nos tribunaux et cours pourront en ce cas ordonner la restitution gratuite.
15. Les Juifs ne pourront, sous les mêmes peines, recevoir en gage les instruments, ustensiles, outils et vêtements des ouvriers, journaliers et domestiques.

TITRE III

16. Aucun juif non actuellement domicilié dans nos départements du Haut et du Bas-Rhin ne sera désormais admis à y prendre domicile.
Aucun juif non actuellement domicilié ne sera admis à prendre domicile dans les autres départements de notre empire, que dans le cas où il y aura fait l’acquisition d’une propriété rurale, et se livrera à l’agriculture, sans se mêler d’aucun commerce, négoce ou trafic.
Il pourra être fait des exceptions aux dispositions du présent article, en vertu d’une autorisation spéciale émanée de nous.
17. La population juive, dans nos départements, ne sera point admise à fournir des remplaçants pour la conscription : en conséquence, tout juif conscrit sera assujetti au service personnel
Dispositions générales.
18. Les dispositions contenues au présent décret auront leur exécution pendant dix ans, espérant qu’à l’expiration de ce délai, et par l’effet des diverses mesures prises à l’égard des juifs, il n’y aura plus aucune différence entre eux et les autres citoyens de notre empire ; sauf néanmoins, si notre espérance était trompée, à en proroger l’exécution, pour tel temps qu’il sera jugé convenable.
19. Les juifs établis à Bordeaux et dans les départements de la Gironde et des Landes, n’ayant donné lieu à aucune plainte, et ne se livrant pas à un trafic illicite, ne sont pas compris dans les dispositions du présent décret.
20. Les ministres sont chargés de l’exécution du présent décret.

Signé : NAPOLEON

Je vous remercie de bien vouloir prendre en compte cette remarque dans votre article.

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 avril 2014 - Du 19 au 23 octobre 2014 Yad Layeled propose une formation pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques

Séminaire de formation Yad Layeled France Du 19 au 24 octobre 2014, l’association Yad (...)

9 septembre 2013 - Le sauvetage des enfants juifs, 1938-1945 sur France 5 tv

Remarquable film-documentaire disponible en ligne jusqu’au 15 septembre 2013. L’Oeuvre de (...)

7 mai 2013 - Secrets d’Histoire en Israël sur France 2 ce soir : Un homme nommé Jésus

Bonjour à toutes et à tous, "Nous sommes heureux de vous informer de la diffusion ce soir 7 mai (...)

29 avril 2013 - Film documentaire sur Moissac la Juste : "J’avais oublié"

Moissac la Juste Tout d’abord Moissac au début de la guerre est en zone libre, de nombreuses (...)

29 avril 2013 - Livre : Survivre, les Enfants dans la Shoah de Michèle Gans

"Survivre, les enfants dans la Shoah" de Michèle Gans, éditions Ouest-France "Le bien évident (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 17h00
par weather.com®

Soleil voilé

25°C


Soleil voilé
  • Vent : 11 km/h - sud sud-est
  • Pression : 985 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 25 mai
par weather.com®

Inconnu

Max 26°C
Min 11°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 26 mai
par weather.com®

Soleil

Max 27°C
Min 11°C


Soleil
  • Vent : 19 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 30°C
Min 15°C


Soleil voilé
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 32°C
Min 16°C


Soleil voilé
  • Vent : 4 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 28°C
Min 15°C


Soleil voilé
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 mai
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 26°C
Min 15°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 31 mai
par weather.com®

Averses

Max 25°C
Min 14°C


Averses
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 70%
<< Prévisions