"La culture ashkénaze des 11°-12° siècles et les sciences profanes : interrogations autour d’une acculturation qui n’a pas eu lieu."

Par Gad Freudenthal, Directeur de recherche au CNRS.
lundi 18 juillet 2005
par Nadia Darmon.H
popularité : 1%
4 votes

L’Oeuvre bicéphale de Maïmonide témoigne de cet affrontement. Les réticences des Tossafistes témoignent d’une Ecole de pensée à part entière dans la France du Nord au XII° siècle.

- 14 ième conférence du colloque -

"La culture ashkénaze des 11°-12° siècles et les sciences profanes : interrogations autour d’une acculturation qui n’a pas eu lieu."

Par Gad Freudenthal, Directeur de recherche au CNRS.

Un phénomène d’acculturation se produit dans l’Italie du nord vers 1140 et en Provence dans la 2ième moitié du XII° siècle, excluant Tsarfat  [1], la France du nord.

La culture gréco-arabe ne perce pas, les Tossafot [2] sont réfractaires à Maïmonide ; le Judaïsme tente des réticences et des acculturation venus de l’étranger. Il y a problème d’Autorité. Les Tossafistes se sont désintéressés de la science.

Les communautés sont toutefois toutes "talmudo-centristes".

Pourquoi l’Italie du nord et la Provence s’ouvrent-elles et pas la France du nord ?

Ibn Ezra issu de la tradition judéo-arabe a proposé des travaux qui intéressent directement le judaïsme en Italie : grammaire, calendrier, tables astronomiques, l’Astronomie, l’Exégèse biblique ... C’est le caractère hébréo-centrique qui a éveillé l’intérêt italien ; Ibn Ezra est venu compléter et non pas menacer.

Ibn Ezra avait des échanges avec les Tossafistes de la France du nord mais il fallait avoir la source de l’Autorité.

A Lunel, Yehouda Ben Tibbon - traducteur - qui a publié de nombreux ouvrages, entreprit un phénomène d’acculturation. 1161 - "Le devoir du coeur" de Ibn Pakuda, ce premier traité porte sur "L’Unité de D.." Le Kuzari -

L’origine du mouvement de traduction se trouve d’ordre religieux et non philosophique ; les travaux de traduction répondaient à la demande d’ouvrages religieux.

A Lunel, s’opère les outils de transfert du savoir judéo-arabe en hébreu.

Les Tossafistes étaient réfractaires, mais à Lunel on n’était pas moins talmudistes. L’isolement ne constitue pas une justification car la France du nord n’était pas coupée du sud, les contacts et les échanges existaient.

Prémices d’écrits non religieux à partir du latin et non de l’arabe. Pourquoi la philosophie rationaliste ne s’est-elle pas appropriée des textes judéo-arabes ? Quelle barrière culturelle ? Quelques réponses ? Deux pistes : 1) le Code Alfassi (du Rif) était connu en Ashkénaze [3], mais on ne l’utilise guère, alors qu’en Provence il est capital.

La réticence tient à l’absence d’érudits séfarades [4] dans le nord de la France. Les rabbins du nord tiennent les écrits allégoriques de Maïmonide comme hérétiques ; car cela suppose les sciences comme justification.

La lecture littérale voit céder la place à la lecture philosophique selon Maïmonide et ne peut l’être avec l’allégorie.

En Provence, il y eut toujours une présence judéo-arabe, avec un enseignement oral accompagnant les textes qui auraient été hérétiques. Les rabbins du nord n’ont pas eu accès à cet enseignement oral qui leur faisait défaut, et qui leur paraissait inacceptable.

Ce dont on déduit que le transfert du Maître à l’élève est fondamental.


[1] Désigne en hébreu la France. Le patronyme Serfati signifie français.

[2] ou Tossafistes, les continuateurs de l’Ecole française de Rachi.

[3] Désigne l’aire d’influence de la culture allemande et France du nord. Ashkénaze signifie allemand en hébreu.

[4] Désigne l’aire d’influence qui va de l’Espagne et du Portugal vers l’Afrique du nord, la Roumanie, l’Italie du sud, la Turquie, la Provence.



Agenda

<<

2017

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 mars 2013 - Sur Akadem écouter le colloque de Aleph : Les femmes et le judaïsme dans le monde contemporain

Aleph - Centre d’études juives contemporaines de Montréal - dirigée par Sonia-Sarah Lipsyc a (...)

5 octobre 2012 - La paracha de la semaine en vidéo sur le site du Consistoire

Retrouvez la paracha de la semaine en vidéo à partir du dimanche 7 octobre 2012 sur la page (...)

2 février 2012 - Le Grand-Rabbin Gilles Bernheim s’exprime au sujet de la dignité de la femme dans le judaïsme

Janvier 2012 - Intervention du Grand-Rabbin Gilles Bernheim au sujet de la dignité des femmes (...)

13 janvier 2012 - Sur France Culture : Le livre d’Esther : réflexions sur une littérature de diaspora dans le judaïsme de l’époque du deuxième Temple

Sur France Culture Plateformes : Le livre d’Esther : réflexions sur une littérature de diaspora (...)

1er décembre 2011 - Conférence sur Akadem : Quarante méditations juives avec Gilles Bernheim

Une conférence coup de coeur : Magazine culturel d’Akadem Quarante méditations juives, avec (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>