Voyage à Auschwitz : Mémoire pour la paix

Témoignages de participants
samedi 26 juin 2004
par Nadia Darmon.H
popularité : 1%
1 vote

Chaque semaine, chaque jour peut-être, des grappes d’hommes et de femmes, des classes, se rendent à Auschwitz. Ici, le Père Shoufani a entrepris de faire entrer le monde musulman, arabe-israélien, dans la caverne profonde de la barbarie à visage humain qui s’abattit sur l’Humanité, sur le peuple Juif. Une expérience exceptionnelle.

photo NEH : Participants au voyage ayant donné une conférence en février 2004 à la Chambre de commerce de Belfort : de gauche à droite : Bettoule Fekkar Lambiotte, Aleth Pourquery, Marc Tennenbaum.


Cliquez sur le doc : Ensemble de témoignages et de déclarations. Voir aussi [1]


Word - 450 ko

1er témoignage : Caroline Lesire

"Comment expliquer en si peu de mots, comment n’exprimer que par des mots ces regards, ces silences et ces pensées qui se bousculent dans ma tête après ce que nous avons vu, entendu et vécu de si intense lors de ces quelques jours passés à Auschwitz-Birkenau ? Ces mots me manquent aujourd’hui comme ils manquaient à Schlomo Venezia au pied du crématoire en ruines pour décrire les scènes atroces auxquelles, en tant que SonderKommando, il assista de si près, lui qui fut contraint de travailler où s’achevait pour beaucoup ce calvaire inhumain. Et au-delà de ses mots, déjà si durs à entendre et qui pourtant disent si peu de cette barbarie, c’est son regard qui m’a bouleversée et profondément émue. Ces yeux, qui firent de lui un témoin impuissant de tant de haine, de souffrance et de mort mais qui devant nous pétillent de tendresse, d’humanité et d’espérance. Dans son regard, comme dans celui d’Irène, cette Juive hongroise qui passa sa vingt et unième année -mon âge- à tenter de survivre dans cet enfer, dans celui de Magda et des autres rescapés, point de haine ; dans leurs paroles, point de vengeance. Et pourtant quelle fut leur jeunesse ? Quel bel exemple pour nous tous que de les voir non pas rongés par la colère et la rancune, mais empreints d’une telle confiance en la vie. Regards de Juifs et de non Juifs, d’Européens et d’Israéliens, de croyants et de non croyants, rassemblés autour de ces témoins grâce à l’idée superbe d’un bâtisseur de paix. Regards qui voient et n’en croient pas leurs yeux : on nous avait pourtant expliqué la Shoah, on pensait savoir, on pensait connaître, mais on pensait mal car aucun mot n’était assez fort... Regards qui se croisent, communautés qui se côtoient alors qu’elles sont tant habituées à s’éviter, peut-être même à s’affronter. Et de tous ces regards, il en est un que jamais je n’oublierai, c’est celui du Père Shoufani. Lui, à l’origine de si belles rencontres entre communautés ; lui, que je remercie infiniment pour m’avoir fait vivre cette expérience inoubliable. Quand un jour, que j’espère proche, s’écrira la paix au Proche-Orient, elle sera sans nul doute teintée de cette lueur profonde qui illumine son regard."

Caroline Lesire

2ième témoignage :Jonathan Burnham

"C’est craintif que j’entreprends l’écriture de ces quelques lignes. Comment en faire sourdre à la fois ce cri d’espérance et toute la souffrance et l’inhumanité que j’ai vécues (car l’on ne peut être seulement témoin de ces émotions, on doit les vivre) pendant ce périple à Auschwitz ? Impossible. Les mots sont puissants mais pas à ce point. Quoique... Magda elle, n’avait qu’à poser ses doux yeux, si grands, sur moi pour que je la ressente, toute cette souffrance. Ida, avec son hallucinante vigueur me la rappelait aussi (alors que haletant, je m’efforçais de la suivre pour entendre tout ce qu’elle avait à dire), cette souffrance puisque c’est cette vigueur-là qui l’avait sauvée, à sa descente sur la juden rampe, cette rampe des Juifs qu’il me brûlait l’esprit de fouler du pied. Et la voix d’Irène, tremblante et à l’accent de l’Est, nous parlant de l’avant du car qui faisait la navette de Charybde en Scylla, d’Auschwitz à Birkenau, de Birkenau à Auschwitz, étourdissant d’horreur... En même temps, par contre, on était submergé par un sentiment de paix et d’espérance, à les voir et à les entendre. C’est l’heureux paradoxe de ce périple. Elles le savent, je leur ai dit à ces femmes magnifiques, qu’elles étaient des lucioles dans la nuit sans lune que fut la Shoah. C’est en me relisant que je comprends ce qui a changé en moi, depuis cette unique expérience. Voyez-vous, la principale raison de mon départ était personnelle. J’en avais besoin pour me libérer d’un fléau qui est mien, certes, mais qui à mon avis afflige tristement bon nombre de nos contemporains : l’indifférence. L’indifférence est la meilleure protection contre la souffrance et c’est pourquoi elle n’avait pas sa place dans ce lieu de souffrance collective. Car aller à Auschwitz, c’était demander à vivre la souffrance de l’autre, du Juif, de l’homme. TOUS ont compris cela. J’ai participé à une cure auto-imposée contre l’indifférence. C’est réussi. Merci à vous tous et toutes qui m’avez aidé. Merci Père Shoufani."

Jonathan Burnham




Commentaires  (fermé)

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 avril 2014 - Sur Histoire tv documentaire : Le musée d’Israël à Jérusalem

Dans la série Documentaire Secrets de musées Episode 16/26 - Le Musée d’Israël à Jérusalem Durée (...)

11 avril 2013 - Livre : Le patrimoine juif en France - synagogues, musées et lieux de mémoire

ITINERAIRES DE DECOUVERTES aux EDITIONS OUEST-FRANCE LE PATRIMOINE JUIF EN FRANCE Synagogues, (...)

29 août 2011 - Mise au point de Mémoire Active d’Algérie à propos du regroupement des cimetières

Voici pour information le courriel adressé au ministère des affaires étrangères Français à la (...)

16 avril 2011 - Pour la sauvegarde du patrimoine juif à Cavaillon

Appel à signature lancé par l’association Kabellion "La commune de Cavaillon possède au cœur de (...)

28 février 2011 - L’émission TV Fugues accessible en ligne : Sur le chemin des synagogues

Sur FR3 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE Rediffusion de l’émission FUGUES du 24 janvier 2010 pendant 15 (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 13h00
par weather.com®

Soleil voilé

22°C


Soleil voilé
  • Vent : 11 km/h - nord nord-est
  • Pression : 990 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 24 mai
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 22°C
Min 11°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 25 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 23°C
Min 10°C


Soleil voilé
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 26 mai
par weather.com®

Soleil

Max 25°C
Min 12°C


Soleil
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 mai
par weather.com®

Soleil

Max 28°C
Min 14°C


Soleil
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 mai
par weather.com®

Soleil voilé

Max 30°C
Min 16°C


Soleil voilé
  • Vent : 4 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 mai
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 27°C
Min 15°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 30 mai
par weather.com®

Orage épars

Max 23°C
Min 13°C


Orage épars
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<< Prévisions