Le Languedoc - Roussillon et la Catalogne

dimanche 16 octobre 2005
par Nadia Darmon.H
popularité : 32%
4 votes

Le Languedoc - Roussillon et La CATALOGNE

La Catalogne est un espace historique, linguistique et géographique à cheval sur le Languedoc-Roussillon en France et sur l’Empordà en Espagne., soit l’ancienne Aragon.

JPEG - 47.1 ko
Carte de la Catalogne.
Musée juif de Gérone. ph/Neh 2005.

Un itinéraire du patrimoine juif traverse et s’étend sur tout cet espace, Il couvre de nombreuses localités et villes depuis Narbonne jusqu’à Barcelone, sur une période qui va du premier siècle de notre ère aux dernières expulsions de 1493.

Les étudiants de l’Université de Perpignan dans le cadre de leur formation de guides-interprètes touristiques, ont élaboré avec Martine Berthelot à cet effet une route juive  [1] , en prenant appui sur le patrimoine déjà mis en valeur localement, et allant à la recherche des traces laissées dans la toponymie des sites, l’iconographie des églises, abbayes, l’empreinte de la présence juive sur les pierres et l’architecture, ainsi que sur les pierres tombales exhumées.

C’est un constat, les communautés juives faisaient partie intégrante du paysage français méridional, hispanique et catalan en l’espèce, et cela au quotidien, parmi la population. C’est un constat, cette histoire juive très riche dans cette région, pointe aux abonnés absents dans la plupart des localités concernées. Les Offices du tourisme français, ni informés, ni formés, ni sensibilisés, ne proposent pas de documentation, ni de circuit spécifique, sauf quelques exceptions notables.

Mentionnons à cet égard les exemples des quatre villes du Comtat Venaissin, Carpentras, Cavaillon, L’Isle-sur-Sorgue, et celui de Pézénas, qui ont pris en compte le patrimoine juif et son histoire en l’intégrant à l’action culturelle de leur ville. En dépit du fait que les étudiants de l’Université de Perpignan ont travaillé admirablement le sujet , l’Office du Tourisme de Perpignan ne propose pas de document touristique. [2] Cependant lorsque l’on passe la frontière, la Ville de Gérone en Espagne fait de son quartier juif, son circuit d’appel ; une inscription en hébreu, de grande dimension sur le mur de l’Office du Tourisme annonce clairement la présence du Call Judeiras. Un gouffre les sépare ! Je ne saurais dire quand et comment l’Espagne a pris conscience de son patrimoine juif, en même temps que de sa dette à l’égard des Juifs, mais aujourd’hui le pays a compris et développé l’affirmation de ce patrimoine et de son histoire comme un concept culturel intégral. En France, nous n’en sommes pas là ! On serait en droit de se demander si une volonté existe ! parfois un acteur de l’action culturelle vous décoche cette question : « Le patrimoine juif, c’est quoi au juste ? »

Les Juifs en Catalogne, étaient Catalans et comme il leur était d’usage, Ils écrivaient la langue vernaculaire, l’ aljamiat , le catalan en caractères hébraïques, ils composaient des poésies et des chants "cantigas". Ils professaient les mêmes activités que la population jusqu’au XIII° siècle, alors que les rues et les quartiers où ils vivaient étaient encore ouverts, ils avaient leur miqwé, leur cimetière, leur vigne, en général excentrés hors des remparts de la ville, en un lieu marécageux ou inhospitalier. La/les rues où ils résidaient jouxtaient généralement les remparts, la cathédrale ou le château, sous le contrôle de l’Eglise et du seigneur local, en un lieu confiné facile à fermer, à investir, à rançonner.

L’Eglise et les princes usèrent de tous les stratagèmes pour les convertir, Les émeutes populaires anti-juives souvent fomentées par les clercs ou les seigneurs se terminaient en massacres, pillages, et levée des créances. Puis survinrent les expulsions De Narbonne en 1306, d’Espagne en 1492, du Roussillon encore aragonais en 1493.

Les maisons furent abandonnées, les ghettos devinrent friches de pierre, les cimetières démembrés pour servir à la construction des églises, des maisons, au pavage des rues...

De Narbonne certains emportèrent leur patronyme, de Perpinyà, Millars, Illa, Elna, Cotlliure, Ceret, Arles, Vilafranca de Conflent, Puigcerdà, Camprodon, Sant Llorrenç de la Muga, Figueres, Peralada, Vilajuïga, Castello d’Empuries, Besalù, La Bisbal, Sant Feliu de Guixols, Girona, certains emportèrent leurs clés espérant un retour prochain sur la terre catalane, et confièrent leur cimetière à la garde d’un seigneur bienveillant . Juhegues, Juïgues, Matajudaïca, Montjuïc, livrent dans leur toponymie leur racine juive.

JPEG - 40 ko
Carrer Condaro à Gérone,
Nahmanide habita dans cette rue. ph/Neh 2005

Détenir aujourd’hui un manuscrit qui aurait échapper au brûlement des autodafés ou à la destruction naturelle de la « guéniza », est une vraie chance pour les chercheurs, un trésor pour les musées. Ainsi en est-il de la Bible de Perpignan, ou de la « guéniza dite italienne » de Gérone, qui mit à jour des manuscrits réutilisés par les moines, les notaires ou les scribes, pour la conception de leurs propres manuscrits, et que l’on retrouve dans les bibliothèques des couvents et monastères.

Au détour d’une ruelle, la topographie des lieux met nos sens en éveil ; un porche en arc bas, parfois arcs croisés sous le boyau qui conduit à une venelle coudée, puis un cul- de- sac, quelques fenêtres sombres, parfois l’empreinte creuse d’une Mezzuzah sur le montant d’une porte, la trace des ouvertures sur la rue, murées, sont autant d’évocations de ces juifs du Moyen Age, portant rouelle et chapeau pointu.

Allons, si vous le voulez bien, à leur rencontre....

ph/Abraham Cresques [3]/Palais des rois de Majorque à Perpignan/Neh 2005.


[1] Ruta Jueva, Route Juive, Jewish Route de Martine Berthelot, Ca.ligrafies Lalou, Association Sources - bp 1030 - 66101 Perpignan Cedex - Livre financé par La région Languedoc-Roussillon, le Patronat Municipal Call De Girona, l’Ajuntament de la Comtal vila de Besalù.

[2] Sauf erreur de ma part.

[3] Avec son frère Jahuda, ils furent d’admirables cartographes maritimes (dont la plus célèbre est conservée à la Bibliothèque Nationale à Paris). Catalans, Majorquins, on signale leur présence dans le Roussillon dans la 1ière moitié du XIV° siècle.



Commentaires  (fermé)

Logo de pedro de luna
jeudi 24 janvier 2008 à 13h35, par  pedro de luna

etes vous bien certain que la catalogne ne fut pas aragonaise sous pere leceremonieux pouvez vous m’indiquer quelques livres inherents a cette periode de l’histoire qui m’interesse beaucoup merci(caroline roe)

Logo de Gerard Gausfain
vendredi 20 avril 2007 à 23h45, par  Gerard Gausfain

Bonsoir. Je n’ai lu qu’aujourd’hui votre article. Il est fort interessant mais la définition de la Catalogne est erronée.
1) L’Empurdà est une partie de la Catalogne sans plus. De même que la "Catalogne Nord" ,les P.O., est divisée en Roussillon, Cerdagne, Conflens et Capcir, la Catalogne est divisée en "Comarques" et nous avons 2 Empurdà l’Alt et le Baix.
De plus la Catalogne n’a jamais fait partie de l’Aragon, de même que l’Aragon n’a jamais fait partie de la Catalogne, même si le Comte de Catalogne est devenu Roi d’Aragon. Il s’agissait d’une Confédération. Votre affirmation serait comme dire que la Hongrie faisait partie de la Cisleithanie, après les accords de 1867.

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 avril 2014 - Sur Histoire tv documentaire : Le musée d’Israël à Jérusalem

Dans la série Documentaire Secrets de musées Episode 16/26 - Le Musée d’Israël à Jérusalem Durée (...)

11 avril 2013 - Livre : Le patrimoine juif en France - synagogues, musées et lieux de mémoire

ITINERAIRES DE DECOUVERTES aux EDITIONS OUEST-FRANCE LE PATRIMOINE JUIF EN FRANCE Synagogues, (...)

29 août 2011 - Mise au point de Mémoire Active d’Algérie à propos du regroupement des cimetières

Voici pour information le courriel adressé au ministère des affaires étrangères Français à la (...)

16 avril 2011 - Pour la sauvegarde du patrimoine juif à Cavaillon

Appel à signature lancé par l’association Kabellion "La commune de Cavaillon possède au cœur de (...)

28 février 2011 - L’émission TV Fugues accessible en ligne : Sur le chemin des synagogues

Sur FR3 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE Rediffusion de l’émission FUGUES du 24 janvier 2010 pendant 15 (...)

Météo

Belfort, 90, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>